•  

    Entre Britten et les portiques

     

    De retour dans le foyer. Interface entre deux espaces théâtraux : de pierre avec la vue sur la cour de l'Hôtel de ville, scénique avec l'entrée sur grande salle de l'opéra. Le premier s'inscrit dans la construction baroque à la française, une succession de portiques qui entraîne le regard vers le fond de la cour tout en le fragmentant. L'architecture agit sur la perception et l'occupation d'un lieu prestigieux. Le second est un dispositif contemporain destiné à produire des formes de théâtralité dans un cadre donné.

    L'interface mentionnée est notre troisième lieu de représentation (foyer). Entre celui de l'opéra ou le spectateur est passif devant le système théâtral qu'il subit, et celui des portiques qui doivent être activement parcourus pour que le dispositif fonctonne, le lieu du foyer doit permettre de se montrer tout en subissant l'apparat des autres. Un espace transitoire entre les phases passives et actives qui se donnent à nous, de part et d'autre de cet espace.


    votre commentaire

  • votre commentaire

  • votre commentaire
  •  

    Mesures néfastes à la culture.

    Editorial tiré du site de La Tribune de l'Art

    LETTRE D'INFORMATION

    - N° 229 - Mercredi 14 mai 2008

    <script></script> Bonjour,

    La grande braderie 
    La nomination de Michel Clément à la direction générale des "Patrimoines de France" (titre ridicule, paraît-il provisoire<wbr>), est tout sauf une bonne nouvelle.
    Mais que faut-il attendre d'un gouvernement qui semble prendre un malin plaisir à brader toujours davantage une administration culturelle qui, avec toutes ses faiblesses, permettait tout de même de protéger et d'entretenir l'un des patrimoines les plus importants au monde ? Ce n'est d'ailleurs pas uniquement une question politique : la ville de Paris réduit toujours davantage, par exemple, les budgets consacrés aux acquisitions, comme le rappelle Le Journal des Arts paru vendredi dernier.

    Chaque semaine, les mauvaises nouvelles succèdent aux mauvaises nouvelles. Comme si la baisse dramatique des crédits dédiés à la restauration des monuments historiques ne suffisait pas, on parle maintenant de supprimer certains avantages fiscaux liés aux travaux sur les monuments privés. Il paraît qu'il s'agit de "niches fiscales", comme si les propriétaires de monuments historiques les prenaient en charge pour éviter l'impôt...

    Les archives aussi...
    Un conservateur des Archives vient de nous écrire pour attirer notre attention sur la situation dramatique dans laquelle il se trouve dans sa région. Il souligne par ailleurs que la loi archives a évacué la notion d'inaliénabilité des archives (voir
    <script></script> cet article). Il conclut en indiquant que : "nous sommes aussi menacés que les musées, parfois même plus, car ce que nous conservons est moins célèbre et plus austère."
    On lira ici la position prise par l'Association des Archivistes Français.

    votre commentaire
  •  

    Maurice Blanchot, magicien-philosophe

    une série de 5 émissions de France culture, du 12 au 16 mai 2008

    Une semaine autour de Maurice Blanchot dans les Nouveaux Chemins de la Connaissance, à propos du Colloque international qui lui est consacré à l'Université Paris X – Nanterre, du 13 au 15 mai 2008 « Maurice Blanchot et la philosophie ».

     

    Ecouter les émissions   http://www.radiofrance.fr/chaines/france-culture/emissions/chemins/index.php

    Site dédié à Maurice Blanchot    http://www.blanchot.fr/fr/



    votre commentaire