• Lacan - Anamorphose

     

    Jacques Lacan, Le Séminaire, livre XI : Les quatre concepts fondamentaux de la psychanalye, Paris, Seuil, 1973, p. 83

     

    (...) Vous ne pouvez le savoir - car vous vous détournez, échappant à la fascination du tableau.

    Commencez à sortir de la pièce où sans doute il vous a longuement captivé. C'est alors que, vous retournant en partant - comme le décrit l'auteur des Anamorphoses  - vous saisissez sous cette forme quoi ? - une tête de mort.

    Ce n'est point ainsi qu'elle se présente d'abord, cette figure que l'auteur compare à un os de seiche et qui à moi m'évoque plutôt ce pain de deux livres que Dali, dans l'ancien temps, se complaisait à poser sur la tête d'une vieille femme, choisie exprès bien miséreuse, crasseuse, et d'ailleurs inconsciente, ou encore les montres molles du même, dont la signification n'est évidemment pas moins phallique que celle de ce qui se dessine en position volante au premier plan du tableau.

    Tout cela nous manifeste qu'au coeur même de l'époque où se dessine le sujet et où se cherche l'optique géométrale, Holbein nous rend ici visible quelque chose qui n'est rien d'autre que le sujet comme néantisé - néantisé sous une forme qui est, à proprement parler, l'incarnation imagée du moins-phi de la castration, laquelle centre pour nous toute l'organisation des désirs à travers le cadre des pulsions fondamentales. (...)


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :