•  

    Pierre de Massot, André Breton le septembriseur, Paris, Eric Losfeld, 1967

     

    Si Mallarmé fut le premier poëte qui l'influença - et nous ne laissons pas de supposer que l'auteur de la Prose

    pour des Esseintes n'a rien à ses yeux perdu de son prestige - les véritables intercesseurs d'André Breton dans

    l'enfer astral, ceux dont il n'a jamais cessé de louer le génie et de reconnaître le ténébreux empire, sont le

    marquis de Sade, Arthur Rimbaud, Isidore Ducasse, Alfred Jarry, Raymond Roussel, Gérard de Nerval et ce météore :

    Jacques Vaché.

    Il n'est donc pas surprenant que Breton ait tenu pour ses pairs, en cette confuse période qui s'étend  de 1919 à 1924,

    des hommes aussi divers (mais dont le sens révolutionnaire était sans égal) que Francis Picabia, Marcel Duchamp, Tristan

    Tzara, Max Ernst, Arp, sans oublier bien sûr  l'insolite et grand poëte Benjamin Péret, le cosmonaute du surréel.


    votre commentaire
  •  

    Annette et Alberto Giacometti à la grotte de Lascaux

    Théodore Fraenkel

    ca 1950

    tirage argentique sur papier

    29,4 x 22,4

    FAAG 2003-1921


    votre commentaire